Évaluer le risque chimique : quelle méthode ?

risques chimiques dynatech formation

Partager cette rédaction

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Le risque chimique est l’un des points fondamentaux à aborder durant la réalisation du document unique. Une évaluation permet de construire un plan d’action de prévention qui sera à mettre dans le document unique.

Pour commencer, il faut savoir que le risque chimique concerne aussi bien la santé des salariés, la sécurité du personnel, les installations que l’environnement.

Afin de bien caractériser le risque, il faut prendre en compte :

  • les étiquettes produits, les fiches données de sécurité
  • la fiche entreprise établie par le médecin du travail
  • les rapports d’accidents sur le site, le compte rendu du CSE

Il existe certains produits qui ne possèdent pas d’étiquette produit ou de fiche donnée de sécurité. C’est le cas des produits émis par des procédés (poussières de bois, fumées de soudage…), de ce fait, il est requis de procéder à des recherches supplémentaires.

Ensuite, le repérage est la base de cette évaluation. Sans ça, comment prévenir du danger chimique dans l’entreprise ? Afin de bien procéder à ce repérage, le mieux à faire pour commencer est de tenir un inventaire à jour.

À l’intérieur de celui-ci, il faut que soient répertoriés les produits utilisés dans l’entreprise, qu’ils soient stockés, émis, ou en passe d’être éliminés. Mais aussi les produits de nettoyage, les déchets et tout ce qui peut être un danger.

Cette étape est longue à faire, mais essentielle.

Afin de continuer dans la recherche de danger, autrement qu’avec un inventaire, il est possible de tenir un livret de danger, ou de tenir compte de plusieurs autres critères comme :

  • le relevé du service achat
  • les bons de commande
  • les étiquettes produits
  • les différentes procédures
  • la communication interne avec inspection du poste de travail où chaque employé évoque les différents dangers

Pour le dernier cas, il est important d’avoir l’avis de ses collaborateurs. Travaillant sur place, ils sont à même de prévenir de tous les dangers probablement insoupçonnés par le chef de l’entreprise.

Avant de passer à l’étape d’évaluation des risques, l’entreprise peut gagner en prévention en éliminant et triant les produits stockés dans l’entreprise qui n’ont pas d’utilité ou qui sont endommagés. Faire un premier tri peut donner un visuel sur ce qui est vraiment un danger pour autrui.

Une bonne pratique lors de l’évaluation des risques chimiques est d’utiliser les 9 principes généraux de prévention.

Après avoir fait tout ceci, il est donc plus simple de mettre en place des solutions de prévention, que ce soit sur le court terme ou le long terme. Chaque entreprise dispose de systèmes de prévention différents, mais toutes sont importantes.

Afin de vous aider dans ces démarches d’évaluation des risques chimiques, pas toujours très simples, vous pouvez utiliser le logiciel gratuit SEIRICH, outil mise à disposition et développé par l’INRS en partenariat avec la Direction générale du travail, la Direction des risques professionnels (CNAMTS, CARSAT et CRAMIF) et des organisations professionnelles.

Vous souhaitez vous former avec nos experts ?

Expliquez-nous votre besoin.